Partenaires > L'Absence

L'Absence, est une oeuvre de l'Atelier Van Lieshout (AVL), créée dans le cadre de la commande publique du ministère de la culture et de la communication  (1% TTC du coût de construction HT). Elle a été coproduite avec Le LU dans le cadre de la seconde édition (2009) de la biennale Estuaire 2007-2009-2011 Nantes <> Saint-Nazaire.

Œuvre pérenne, L'Absence a été inaugurée en clôture du colloque "Beyond the monument" organisé à l'école d'architecture, du 15 au 17 juin 2009, par l’école régionale des beaux-arts de Nantes en partenariat avec l’Université Geidai de Tokyo, juste après la conférence donnée par Joep Van Lieshout.
A la demande des commanditaires, l’œuvre est aussi un bar, géré par Apertura, filiale du groupe Brémond déjà présent sur l’Ile de Nantes avec Insula Café situé au 47, rue de La Tour d’Auvergne. A L'Absence, de 12h à 20h ou plus, on peut donc boire et se restaurer à tout petit prix, se réchauffer l'hiver près du poêle à bois, profiter de la terrasse aux beaux jours, apprécier les performances d'un DJ, ou encore privatiser un moment le lieu pour fêter un anniversaire.
http://fr-fr.facebook.com/absence.nantes

 

L'oeuvre est installée au pied de la nouvelle école d'architecture, face à la Loire. Comme l'écrit Eva Prouteau, dans le catalogue de la biennale, publié par la revue 303, « Avant d’être un commentaire sur l’architecture et un bar, cette sculpture est un dessin. : tracée intuitivement par Joep Van Lieshout, cette forme informe est même un dessin quasi automatique, connecté à un inconscient qui ne rationalise pas. Une absence c’est aussi un moment de distraction. L’image de la grotte, de la caverne affleure (…) Dans L’Absence, rien ne s’intègre au contexte architecturé : les grands volumes orthogonaux de Lacaton & Vassal frottent contre le style patatoïde, les matériaux transparents tranchent sur la polyrésine colorée qui accentue le poids sculptural du projet. Choix du clash, politique friction ».

Sa matière, le polyester, comme malléable, contraste avec le béton et l'acier, le verre et le polycarbonate des deux bâtiments de l'école. A leurs lignes horizontales et verticales marquées, elle oppose sa masse mouvante et vivante. Située face à la Loire, elle offre l’apparence d’une "chose" quasi organique aux multiples protubérances, comme l’incarnation d’un geste instinctif. Tout de bleu et de blanc, elle tranche avec le gris du métal et du béton. Sa couleur la transforme en une balise, un repère, lieu de rencontres et d’échanges sur ce quai de l’Ile de Nantes.